• LES ABEILLES

    LES ABEILLESLES ABEILLESLES ABEILLES  LES ABEILLES        

         Généralités: L'abeille est un insecte de l'ordre des hyménoptères, famille des apidae (ordre des insectes à deux paires d'ailes membraneuses, comprenant aussi les guêpes et les fourmis). Ce type d'insecte est social, sauvage et domestique. L'abeille est élevée pour le miel, le pollen, la gelée royale et la cire. Elle ne vit qu'en société (en essaim). Un essaim se compose de trois castes: la reine, les ouvrières et les faux-bourdons.

              Tout randonneur, même occasionnel a eu l'occasion de passer ou de s'approcher d'une ruche. Il est ludique de s'arrêter à une distance d'une dizaine de mètres environ et d'examiner le va et vient des abeilles. A l'aide d'une paire de jumelles et en visant une fleur on se rend compte du travail incessant des abeilles. Sans relâche elles butinent et virevoltent dans la lumière du soleil. Leur but: ramener nectar, pollen, eau, propolis.

          Composition d'un essaim:  Un essaim est un groupe d'abeilles, composé d'une reine et de plusieurs dizaines de milliers d'ouvrières. A la belle saison, généralement en mai, un certain nombre d'abeilles abandonne la colonie surpeuplée en vue d'en fonder une nouvelle. Avant de partir, elles se gorgent de miel pour se nourrir ultérieurement.

    La reine:  Mère de toutes les abeilles, elle assure la cohésion et la vie sociale de la colonie. Sa durée de vie est estimée à 3 - 4 ans. En saison printanière, par grande floraison, les ouvrières récoltent abondamment nectar et pollen, et incitent la ponte de la reine qui peut atteindre 1500 à 3000 œufs  par jour. Elle pond ses œufs au fond des cellules appelées alvéoles. Pour que la reine puisse pondre, elle doit être fécondée par plusieurs faux-bourdons. Les spermatozoïdes des mâles sont collectés dans le réceptacle séminal de la reine, où ils sont emmagasinés à vie. On reconnaît facilement la reine de par sa taille plus grande et son corps plus fin que celui d'une ouvrière. Les apiculteurs leur appliquent un signe, une couleur selon un code à 5 couleurs pour les repérer facilement.

              Quand la reine se sent vieille, elle "autorise la fabrication de cellules royales" et déclenche la fabrication d'une bouillie spéciale, la gelée royale, qui permettra la fabrication de reines. Puis elle part avec la moitié de la colonie. Elle va chercher un abri, par exemple dans le creux d'un arbre ou dans une vieille ruche ou derrière un volet, pour créer une autre colonie. Quand les nouvelles reines deviennent adultes elles vont se battre. Celle qui sortira vainqueur restera seule. Les autres seront emballées puis tuées par les ouvrières. A ce moment là, la reine vainqueur va sortir pour son unique voyage de noces. Les mâles ou faux-bourdons vont s'accoupler avec elle en plein vol, à env. 15 mètres du sol. Ils meurent immédiatement après. La nouvelle reine va ainsi remplir pour la vie une spermathèque, (réserve de spermatozoïdes) et retourner dans la ruche pour passer le restant de ses jours à pondre.

    Les ouvrières:   Les ouvrières s'occupent de leur souveraine: la lèchent, la nettoient et la nourrissent principalement de gelée royale. Elles vivent environ 38 jours en été et 6 mois en hiver. Elles peuvent effectuer trois fonctions dans la colonie: magasinières, butineuses, gardiennes. Quatre ou cinq jours environ après son éclosion, l'ouvrière adulte effectue son premier vol. Ces vols augmentent progressivement en distance. Celle-ci passe ainsi au rang de butineuse.

              -  Les magasinières :    Il naît tous les jours une génération d'ouvrières adultes. Elles commencent à travailler où se situent les larves. Ensuite elles peuvent soit effectuer la transformation du nectar en miel soit avoir un rôle de gardiennes. Le nectar leur est apporté par les butineuses au retour des champs.

              -  Les butineuses :   Elles ramènent à l' essaim du nectar et du pollen issus des fleurs, ainsi que de la propolis. Composée de matière gommeuse recueillie des bourgeons avec de l'eau, la propolis est le ciment utilisé par les abeilles. Elle permet de boucher des trous, d'assembler des pièces... Le nectar est emmagasiné dans son jabot, alors que le pollen est accroché aux pattes postérieures via la corbeille.

              -  Les gardiennes  :   Elles sont chargées de la garde et de la défense de la colonie afin d' éviter le pillage par des guêpes, des fourmis, des abeilles d'autres colonies. En hiver ou pendant de forte miellée, aucune n' est présente. Elles acceptent les butineuses dans leur colonie qu' après les avoir reconnues grâce à leur odeur. Toutefois, certains essaims faibles ne peuvent pas résister aux pillages et périront pendant l'hiver.

    Les faux-bourdonsIls viennent d’œufs non fécondés. Leur rôle est de féconder la reine et de réchauffer l'essaim. Ils vivent environ 22 jours. Cependant lorsque la nourriture se fait rare, les abeilles les chassent et les tuent. Elles n'ont aucun mal, puisque ceux ci ne piquent pas.

    Les genres proches  : Au sein de la famille des Apidae, se trouvent plusieurs genres, et notamment les bourdons, qu'il ne faut pas confondre avec les faux-bourdons, les mâles de l'abeille domestique.

    Les bourdons: Les bourdons sont différents des abeilles dans le sens qu'ils n'ont pas de nid permanent. En automne, la colonie de bourdons meurt. Seules les jeunes reines femelles hibernent dans le sol, chacune séparément. Au printemps, la reine commence à produire une nouvelle colonie. Elle pond une première série d'œufs  dont les larves émergent après 4-5 jours. Les larves sont nourries par un mélange de nectar et de pollen, que la reine recueille elle-même dans les fleurs. Lorsque les premières ouvrières sont devenues adultes, la reine ne quitte plus son nid. Celles-ci commencent à butiner et veillent sur les œufs. Après la production de l'ordre de 150 à 400 ouvrières, on assiste à la naissance de nouvelles reines et de faux-bourdons (mâles). A partir de ce moment, les anciennes reines cessent de pondre et finissent par mourir. L'activité de la colonie décroît. Grâce à une jeune reine, un nouveau cycle peut ainsi débuter.

    Reproduction des abeilles  :   Après la fécondation de la reine par des faux-bourdons, la ponte peut commencer. Les œufs  mesurent 1,8 mm de longueur et 0,4 mm de diamètre. Ils sont parthénogénétiques, c'est à dire qu'ils peuvent se développer, qu'ils aient été ou non fécondés par un spermatozoïde.

              Suivant la taille de l'alvéole: dans une grande cellule hexagonale, la reine dépose un œuf  sans que son réceptacle séminal laisse sortir de spermatozoïde. L'œuf  non fécondé donnera ainsi naissance à un faux-bourdon. Dans une petite cellule hexagonale, la reine pond un œuf  fécondé par un spermatozoïde libéré par la spermathèque. L’œuf  fécondé donne naissance à une abeille ou à une reine en fonction des soins et de la nourriture apportés aux larves. Quand les abeilles ont décidé d'élever une reine, elles construisent une cellule royale à partir d'une alvéole contenant un œuf  d'abeille. Huit à dix jours après la ponte, les alvéoles sont operculées. Les jeunes abeilles naîtront dans les 21 jours après la ponte pour une abeille, 16 pour une reine et 24 pour un faux-bourdon.  L'abeille passe, au cours de sa vie, par cinq stades : L’œuf, la larve, la nymphe, l'imago, l'abeille adulte.

    Comment les abeilles font du miel  :  Les abeilles ont toujours l'air tellement occupées! Avez-vous déjà cherché à savoir ce qu'elles font? Comment se fait-il qu'elles fabriquent un miel au goût si délicieux? Si vous élevez des abeilles, il sera important pour vous de comprendre les abeilles et leur façon de travailler. Ensuite vous pourrez les exploiter adéquatement et recueillir le maximum de bénéfices de votre travail.         

              La production de miel commence lorsque les abeilles ouvrières quittent la ruche pour recueillir le nectar sur les fleurs des plantes et des arbres. Les abeilles recueillent le nectar dans un sac attaché à leur corps et le ramènent dans la ruche. Dans la ruche, les abeilles se passent le nectar, l'avalent et le recrachent à plusieurs reprises. Ainsi, les ouvrières transforment le nectar en un liquide plus épais qui contient plus de protéines et moins d'eau. Les ouvrières vident ce liquide à l'intérieur des alvéoles du rayon et font de l'air avec leurs ailes pour éliminer l'excès d'eau. Cela rend le liquide encore plus épais. Finalement, il se transforme en miel. Une fois que le miel est fait, l'abeille ouvrière ferme l'alvéole avec une fine couche de cire qui empêche le miel de fermenter. Les abeilles se servent du miel comme nourriture lorsque le besoin s'en fait sentir plus tard.

              Comme vous pouvez le voir, la ruche est une «usine à miel» remplie d'abeilles qui travaillent très fort toute la journée. Si vous offrez le logement-votre ruche-avec un peu d'aide tout le long du procédé, votre usine produira un miel délicieux, et vous n'aurez qu'à attendre!

    Différencier une guêpe d’une abeille

    •     Guêpe  Couleur :     La guêpe est jaune vif rayé de noir alors que l'abeille est plus brune (sauf l'abeille charpentière qui, elle, est toute noire). LES ABEILLES

        Abeille  morphologie :   

      • L'abdomen et le corps de la guêpe sont très distincts, fins et peu poilus. Les abeilles, à l'inverse, sont plus compactes et poilues.
      • L'abeille possède au niveau de ses articles de la paire de pattes postérieures un article LES ABEILLESmodifié appelé corbeille qui lui permet de transporter le pollen récolté, ce qui n'est pas le cas chez la guêpe.
      • La guêpe garde son dard et reste en vie quand elle pique alors que l'abeille perd son dard et meurt.

     Alimentation : L'abeille se nourrit de nectar. La guêpe se nourrit de sucre, de fruits en décomposition et parfois de miel provenant des ruches. Pour nourrir les larves, les guêpes doivent chasser d'autres insectes qu'elles coupent en petits morceaux (certaines pondent directement sur le corps de la proie piquée puis stockée dans le nid). Après avoir mastiqué ces morceaux de viande, elles les servent à leurs larves. Les  guêpes ne produisent donc pas de miel.LES ABEILLESLES ABEILLES

    LES ABEILLES

    « LES PAPILLONSLa souris et le canari »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Blogmarks

  • Commentaires

    2
    bisette1205 Profil de bisette1205
    Jeudi 29 Novembre 2012 à 17:42

    Bonjour Hamdibey,

    Ils sont très intéressants  tes articles. C'est un vrai délice de le visiter.   Busi s'est fait piqué par une guêpe et il s'en ait sorti avec une   piqûre du vétérinaire. Les abeilles font un grand travail, mais j'en ai peur.

    Amitié Bisette 1205  

    1
    Janine56 Profil de Janine56
    Vendredi 18 Mai 2012 à 11:33

    Bonjour, 

    Merci pour ces photos et ces textes, c'est très intéressant. Très jolis décors également.

    Bonne journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :