• LE CHAT

    LE CHAT

    LE CHAT : LE CHAT Quelque trois mille ans avant J-C, dans l'Egypte ancienne, on se servit des chats pour combattre les rats, qui véhiculaient la peste. Bientôt, on commença à les aimer comme compagnons familiers et à les adorer comme des dieux. Fascinés par ces chasseurs hors pair, par leur force, leur agilité, leur adresse, les Egyptiens ne tardèrent pas à en faire des êtres sacrés. Ils donnèrent à ces petites divinités familières le nom de Miw. Lorsqu'un Miw mourait, ses maîtres prenaient le deuil. Embaumé, déposé dans un sarcophage, il était emmené au grand temple de Bastet, la déesse chatte, à Bubastis, la capitale.

            LE CHAT   Les Egyptiens momifièrent ainsi nombre de leurs animaux familiers. C'est d'ailleurs l'étude d'une de ces momies qui a permis de prouver que le «  felis libyca » est l'ancêtre de nos espèces domestiques. Par la suite, les chats furent également domestiqués en Asie : de l'an 2000 avant J-C en Chine à l'an 400 dans d' autres pays. D'Egypte, les chats essaimèrent d'abord en Italie, puis, peu à peu, à travers l'Europe, où on les adorait presque partout.

                Mais, au Moyen Age, le fabuleux destin des chats connut un cours tragique. L'Eglise catholique, inquiète des liens tissés entre le paganisme et le personnage du chat, lança l'anathème contre lui. Des esprits crédules et superstitieux voulurent bien croire qu'une sorcière pouvait revêtir l'apparence d'un chat. Des milliers de chats furent alors brûlés vifs. Le temps passant, cette malédiction cessa. On prit de nouveau conscience des services que pouvaient rendre les chats.

    LE CHAT

               Au XVIIIème siècle, ils retrouvèrent leur place dans de nombreux foyers. Au siècle suivant, leur popularité s'accrut et, bientôt, les premières expositions féline furent organisées.

    LE CHAT           Le chat domestique mâle est couramment appelé un « chat » tandis que la femelle est une « chatte » et le jeune un « chaton ». Le mot chat vient du bas latin cattus qui d’après le Littré  dans son édition de1878, provient du verbe cattare, qui signifie guetter, ce félin étant alors considéré comme un chasseur qui guette sa proie. Cette dernière interprétation porte à controverse, au vu des termes utilisés dans les langues afro-asiatiques En latin classique, « chat » se disait felis (d’où, en français, félin, félidés, etc.), mais désignait uniquement le chat sauvage d’Europe,  tandis que cattus ( kattous en Tunisie) s’appliquait au chat domestique.

     

    « Le caféLES PAPILLONS »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Blogmarks

  • Commentaires

    4
    Samedi 15 Novembre 2014 à 23:25

    Bonsoir cher Hamdibey,



    Ma copine me dit " Le soleil " doit être magnifique à Tunis !

    Oui c'est très beau je pense !

    Très bel article sur le chat qu'on adore !

    Je te souhaite un bon Dimanche !

    Il pleut à Genève , ce n'est pas fameux !

    Je pense qu'il fait plus chaud à Tunis.

    Cordialement

    Bisette.

    Bon Week_end

    3
    bisette1205 Profil de bisette1205
    Mardi 27 Novembre 2012 à 17:38

    Très bel  article sur les chats qui est ma passion.  J'ai travaillé avec un refuge et je  travaille toujours encore. J'ai essayé de faire passer des articles sur la castration, mais pour l'instant , il n'y a pas de commentaires. J'ai 2 vieilles chattes du refuge que j'ai sauvé.

    Bisous Bisette1205

    www.busichat.eklablog.com/

    2
    Lundi 20 Août 2012 à 08:54

    Bonjour Hamdibey


    Merci de ton passage et du compliment.


    J'aime beaucoup ton article sur les chats (que j'adore ) .


    Perso j'ai un chartreux de 12 ans.


    Sur mon blog j'ai une rubrique " griffon".


    Bonne journée Julia


     


     


    1
    Sulyvan
    Mardi 20 Mars 2012 à 22:14

    Super article ! Belle soirée à vous ! A+

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :