• Fier comme un Paon !

    Cliquez sur les images pour les agrandir...

    Fier comme un Paon !

    Fier comme un Paon !

    Fier comme un Paon !

    Oiseau fabuleux de l’Olympe, volatile familier des grands rois de l’Antiquité Fier comme un Paon !puis des rois carolingiens, le paon compte parmi les plus beaux des oiseaux d’ornement qui vivent, désormais, pour la plupart d’entre eux, dans des parcs  zoologiques. Facile à vivre, il s’élève sans difficulté, à un détail près : il lui faut de grands espaces plantés d’arbres et surtout de taillis, de buissons au sein desquels les mâles se dissimulent pendant la mue et les femelles viennent pondre leurs œufs le moment venu.

                 Originaires de l’Inde, du Sri Lanka, de la Birmanie et de la Malaisie, les paons sont les cousins des faisans et des cailles avec lesquels ils forment la famille des phasianidés.

                 Dans leur pays d’origine, les paons non domestiqués vivent en groupe aux abords des forêts. En fin d’après-midi, après s’être nourris de graminées, de vers de terre, d’insectes ou de fruits trouvés en chemin, ils grimpent par petites étapes jusqu’au sommet des arbres pour y passer la nuit. Au cours de cet exercice collectif, les mâles investis de l’autorité poussent, de temps en temps, leur cri de ralliement bien connu « Léon, Léon ».

                 Au petit matin, tous redescendent au sol en effectuant un superbe vol plané…

     UN PLUMAGE D’UNE RARE BEAUTE

                 « Parmi les variétés les plus connues, le paon indien ou paon bleu est le plus beau de tous…De la pointe du bec à l’extrémité de sa traîne il ne mesure pas loin de deux mètres trente ! Proportionnellement, sa tête bien sculptée semble minuscule. Son bec brun-jaune et pointu est recourbé vers le sol. Cette petite tête est recouverte de plumes bleues, dont le reflet vert prononcé coule sur la nuque. Quant aux yeux, ils sont soulignés d’une barre blanche. Plantée en arrière du crâne et bordée de bleu vif, la crête s’étale comme un éventail. Le cou se fond dans un poitrail large et puissant, recouvert chez le mâle d’un plumage bleu profond, irisé de vert métallique. De profil, l’extrémité inférieure des ailes dessine une plage noisette, surmontée d’une zone bleu nuit et couverte de gris argent, zébré de brun foncé.

                 Enfin le dessous du volatile est bleu foncé. Les pattes du paon, fortes et sèches, ont la particularité de posséder un ergot solide, corné, planté en arrière et au milieu du tarse. Les femelles revêtent des couleurs beaucoup plus neutres… c’est avec la traîne et non la queue, que le paon « fait la roue ». En effet, c’est grâce à des plumes appelées supra-caudales, très nombreuses et démesurées, que notre oiseau s’exhibe majestueusement… » Les plumes sus-caudales au nombre de 100 à 150 sont beaucoup plus longues  que les rectrices et forment la traîne du paon. Ces plumes peuvent atteindre jusqu'à 1,5 mètre de longueur - elles grandissent jusqu'à la sixième année -

                 Selon les observateurs scientifiques, le paon ne se contente pas d’exhiber son plumage d’une rare beauté pour séduire les femelles au moment de la parade nuptiale ou encore pour effrayer quelques congénères n’appartenant pas à son clan. Non, à certaines heures, sans raison apparente, le mâle se pavane ou commence sa parade en dressant fièrement ses « rectrices » qui sont de longues tiges terminées par une petite houppette portant un ocelle sur lequel s’appuient les plumes supra-caudales d’une inégalable splendeur.

                 Piétinant et tournant sur place, l’orgueilleux volatile entrouvre ses ailes avant de les déployer et de les faire vibrer à grand bruit : on dit alors qu’il « fait la roue », attitude ayant pour but, pense-t-on, d’attirer l’attention sur lui…« Fier comme un paon »

    Fier comme un Paon !

      Fier comme un Paon !   La période de reproduction dure tout le printemps. Pendant la parade nuptiale, le mâle, qui est le point de mire des femelles, élève ses rémiges et déploie ses plumes sus-caudales en  éventail. Les femelles accourent à cet appel et, comme il convient, adoptent les postures caractéristiques indiquant qu'elles sont disposées à s'accoupler, tapies sur le sol face au mâle, les ailes mi-ouvertes. A ce signal, le paon referme rapidement sa magnifique traîne et s'accouple succesivement avec toutes les paonnes. Quelques temps après, la femelle prépare un nid rudimentaire à  même le sol, en général à l'abri d'un arbuste ou d'une plante. Dans ce nid, elle pond 4 ou 5 oeufs, mais d'après certains auteurs les chiffres peuvent être beaucoup plus élevés. L'incubation dure de 28 à 30 jours. La paonne aide les petits à trouver leur nourriture et parfois les nourrit elle-même pendant leurs premiers jours.

     

    Fier comme un Paon !

     

    Fier comme un Paon ! 
     Fier comme un Paon !  Fier comme un Paon !
    Fier comme un Paon !
     
     Fier comme un Paon !
     Fier comme un Paon !
    Fier comme un Paon ! 
     Fier comme un Paon ! Fier comme un Paon ! 

    Fier comme un Paon !

    Fier comme un Paon !

    Cette création qui a été présenté lors du salon du mariage de Nanjing en Chine a été conçu entièrement en plumes de paon. Cette pièce unique a nécessité le travail de 8 artisans pendant 2 mois. Elle est décorée avec 2009 plumes de paon et 60 jades. C’est superbe non? En tout cas, , son prix est de .5 million!

    « L’esprit des eauxLES MEMBRES ET L'ESTOMAC »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Blogmarks

  • Commentaires

    4
    Mercredi 11 Juillet 2012 à 11:34

    coucou ...avec encore des nuages dans ce ciel qui pourrait étre si bleu ....

    bisous et merci de ta fidélité

    au final dans la vie les choses n'ont que l'importance qu'on leur donne ....

      NATURE
    3
    Lundi 9 Juillet 2012 à 18:24

    Bonne soirée

    belle-image-romantique-flora

    2
    Lundi 9 Juillet 2012 à 15:41

    Une superbe série à propos de ce paon ! , il peut être fier de lui même ! . Ici l'été reste

    trés frai pour la saison avec soleil et pluie donc pas un temps bien agréable moi qui 

    aime la chaleur !!! . Bon début de semaine Hamedibey . J'ai un nouveau blog de photos

    en construction ( adresse sur ma page ! ) . À bientôt ..

    1
    Dimanche 8 Juillet 2012 à 14:59

    waouwww la robe!!!

    je passe te dire un bon dimanche , ici c'est la pluie non stop depuis hier soir ...

    avec cette météo je pense a cultiver du riz :)

     bisous

    et porte toi bien

    Pluie
    et un petit bonus d'un poéte belge ...qui connait donc bien la pluie :)

    Ma soeur la Pluie

    Ma soeur la Pluie,
    La belle et tiède pluie d'été,
    Doucement vole, doucement fuit,
    A travers les airs mouillés.

    Tout son collier de blanches perles
    Dans le ciel bleu s'est délié.
    Chantez les merles,
    Dansez les pies !
    Parmi les branches qu'elle plie,
    Dansez les fleurs, chantez les nids
    Tout ce qui vient du ciel est béni.

    De ma bouche elle approche
    Ses lèvres humides de fraises des bois ;
    Rit, et me touche,
    Partout à la fois,
    De ses milliers de petits doigts.

    Sur des tapis de fleurs sonores,
    De l'aurore jusqu'au soir,
    Et du soir jusqu'à l'aurore,
    Elle pleut et pleut encore,
    Autant qu'elle peut pleuvoir.

    Puis, vient le soleil qui essuie,
    De ses cheveux d'or,
    Les pieds de la Pluie.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :