• L’hypothèse du bonheur

    L’hypothèse du bonheur

               Et si le bonheur comme les feuilles en automne tombaient sans relâche sur nos têtes, feuille à feuille jusqu'à couvrir la terre. A chaque passage du vent une vague de bonheur nous envahie. On ne vois que le rire dans les yeux et le bonheur dans l'âme...J'aime l'automne, ce n'est pas un secret pour personne. Le bonheur d'être au grand air, le bonheur de jouer de se balader dans la nature et de crier fort sa joie de vivre avec ses enfants et sa famille... 

    Le bonheur n’est-ce pas plutôt, une marche dans les bois en automne avec les feuilles qui craquent sous nos pieds, la beauté d'un chemin recouvert d’un épais tapis de feuilles colorées, le chant d'un oiseau qui cherche l'amour, un geste affectif qui parle de lui-même et ne demande aucune parole.

    Mais surtout le bonheur n’est-ce pas de voir que malgré tous les malheurs et miséricordes qui peuvent s’abattre sur nous, il y aura toujours des moments heureux, des moments de bonheurs, il nous faut simplement être attentif à chaque merveilleux détail de la vie, de chaque trésor qui compose une journée, de chaque aubaine qui nous est offert. Il y a de la beauté partout pour qui veut bien la voir et le bonheur se trouve à tout coin de rue, au creux de votre main, devant vous. Mais, eux, ces personnes qui m’entourent sont devenues de vulgaires non-voyants, aveugles face au bonheur. Alors adaptons-nous, cette Bénédictions et cette grâce divine qui est le bonheur.  Car le bonheur, en plus d’être contagieux n’a jamais été mauvais pour personne, alors dansons, mangeons et rions, et demandons-nous plutôt pourquoi ne pas faire ça chaque jour. Et ne serait-ce pas une bonne résolution que d’accueillir à bras ouvert chaque petit bonheur qui vient à nous...

               Par le biais de ces quelques suppositions je pense, que j’ai bien compris... "Ce qui compte ce n'est pas le bonheur de tout le monde, c'est le bonheur de chacun...Alors rien ne nous empêche d'être heureux.. Mais Il y a assurément des gens plus doués que d’autres pour le bonheur.!

    Le bonheur vient de l’intérieur et ne peut être trouvé en conformant le monde à nos désirs .       Le bonheur, c’est essentiellement deux choses : aimer et être aimé. On est d’autant plus heureux qu’on comprend que la plus importante des deux n’est pas d’être aimé, mais d’aimer.

    L’hypothèse du bonheurL’hypothèse du bonheur

    L’hypothèse du bonheur

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Blogmarks

    15 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique