• Un homme, reste un homme !

    Un homme, reste un homme !

    Un homme, aussi charmant soit-il ... reste un homme !

    Il était une fois un jeune homme (charmant, il faut le préciser) qui au cours d'une soirée tomba instantanément amoureux de trois jeunes filles. Par respect pour ces demoiselles (et par peur de ne pas assurer), il mit en place une procédure de sélection.

    Il confia (fort intelligemment) à chacune d'entre elles, 5000 dinars qu'elles pouvaient employer à loisir durant tout un mois.

    À l'issue de ce mois il fut convenu qu'il choisirait celle, qui à son avis, avait le mieux utilisé cet argent.

    Un mois plus tard il demanda aux trois jeunes filles de rendre compte de leurs dépenses (certains réflexes masculins ne peuvent pas être corrigés ...) :

    - La première (qu'il trouva changée) lui expliqua qu'elle avait consacré la somme à des séances d'esthéticienne, de manucure, pédicure, et à un abonnement en salle de gym ... car de son point de vue, il était absolument essentiel pour une femme d'être toujours belle pour l'homme qu'elle aimait.

    Notre jeune homme (rappelons qu'il est charmant) partît troublé et séduit.

    La deuxième qui lui exposa ses dépenses : Un téléviseur Sharp, à technologie LED de 80", avec une image d'une taille remarquable. Il affiche une image en 3D au format 16:9 avec un abonnement à canal satellite pour voir tous les matchs de foot.

    Elle estimait pour sa part qu'une femme devait tout faire pour contribuer au repos et à la détente de l'homme qu'elle aimait (eh, oui, il était vraiment charmant parce qu'il ne faut pas déconner quand même !). Il la quitta touché et perplexe.

    La troisième quant-à-elle lui annonça d'emblée qu'elle n'avait pas dépensé l'argent (Est-il utile à ce niveau de rappeler que ce jeune homme est vraiment très charmant ?) mais qu'elle l'avait fait fructifier : Elle a investi les 5000 d et obtenu un rendement spectaculaire qui a fait bondir le magot à 10.000 d

    Elle lui expliqua qu'elle souhaitait construire sa vie avec lui et qu'il était préférable qu'ils aient de l'argent de côté.

    Bien évidemment, la flèche atteint sa cible et notre jeune homme se trouva très embarrassé : Les jeunes femmes avaient toutes les trois touché une corde sensible.

    Mentionnons pour conclure que son embarras dura peu, il choisit fort logiquement celle que sa mère avait préféré et avec qui elle s’entend très bien….

     Faut pas rêver les filles : un homme charmant, même sportif, reste toujours  l’homme de sa mère.

    Un homme, reste un homme !

    Un homme, reste un homme !Un homme, reste un homme !

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Blogmarks

    4 commentaires