• Après la pluie

              Aimer la pluie c'est aimer la vie... L'eau est le sang de la terre a qui elle délivre ses nutriments pour qu'ils soit portés jusqu'au racines des planes. Sans eau la terre n'est pas féconde et la vie devient impossible.

              Une fleur naissante était soumise à une pluie froide, cinglante, désagréable qui chargeait ses pétales d’un fardeau trop lourd. Instant après instant, cette fleur, aux pétales refermées pour ne pas les abîmer, maudissait cette pluie lorsqu’un jour elle s’aperçut du silence.
    En effet, plus aucune goutte ne frappait à sa porte et le plus curieux, c’est que repliée sur elle-même, elle était incapable de savoir depuis quand la pluie avait cessée, une heure, un jour, une semaine. Elle avait été trop enfermée dans ses pensées, son incapacité à faire taire cette pluie, à l’injustice qu’elle ressentait devant cette impuissance.
    Alors maintenant ce silence soudain l’étonnait, elle avait bien senti une certaine chaleur qui commençait à l’envelopper mais elle avait cru qu’elle venait d’elle-même, de l’agacement, de l’échauffement qui était le sien à ne pouvoir agir pour faire cesser cette pluie. Maintenant qu’elle prend conscience de cette chaleur extérieure, elle ose déployer doucement ses pétales pour apercevoir un soleil radieux.
    Celui-ci l’éblouit tout d’abord et petit à petit, le regard s’habitua, elle commença à distinguer les alentours, les couleurs, les odeurs, les saveurs de la vie renaissante. Elle s’aperçut également du phénomène curieux que sa vision lui paraissait bien plus haute qu’avant cette pluie longue, bien trop longue.
    Elle comprit alors que loin de lui nuire, la pluie pendant tout ce temps où elle était repliée sur elle-même, cette pluie avait irrigué la terre. Elle l’avait ainsi nourrie et lui avait donné toutes les ressources nécessaires pour que, elle la fleur, puisse se développer et s’épanouir pour être prête quand le soleil reviendrait.
    Bien qu’impatiente, ce temps lui avait été nécessaire pour se nourrir des ressources qui lui étaient offertes. Elle ne les avait pas totalement perçues mais les avait naturellement intégrées. Ici, maintenant, elle se sent prête pour les regarder, les voir, les accepter et les utiliser pleinement…

    SI le moment n’est pas encore venu, un peu de patience et

    cultivez les ressources du temps présent, le soleil arrive…

    Les jours se suivent et... ne se ressemblent pas !

    J'espère que la météo est plus clémente chez vous ?

    Merci d'être, là Je vous aime. !

    Après la pluieAprès la pluie

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Blogmarks

    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires