• C'était la belle vie ...

     

    Je vous parle d’un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaitre… Certes…Je ne suis pas né du temps des dinosaures non plus, mes souvenirs n’ont que 60 ans et quelques poussières…

    Chez nous en Tunisie dans chaque maison Arabe il y a un puits, et un medjen, une sorte de bassin souterrain en forme de puits bien cimenté au fond; sorte de réservoir pour accueillir les eaux pluviales. L'intérêt de la collecte et du stockage des eaux de pluie est modeste pour satisfaire les besoins du lavage du linge et les couvertures en laine.

    C'était la belle vie ...Pour l'eau potable, nous allions la chercher à la fontaine publique. Cette eau (élément sacré dont il ne fallait gaspillée) qu'un livreur appelé Garbeji (porteur d'eau), nous livrait chaque matin entre 25 et 30 litres, pour la modique somme de 2 centime, payé à la fin de la semaine.

    Point de salle de bain, mais un cabinet de toilette, juste une cuvette de porcelaine bleue et blanche et son broc installés sur ce que aujourd’hui, nous appellerions ‘coiffeuse’ ; petite table rehaussée d’un miroir. Nous faisions chauffer notre eau dans la bouilloire, sur le petit réchaud à charbon, dans la cuisine, pour la mélanger aux grands seaux d’eau froide.C'était la belle vie ...
    Les cuvettes de faïence ne manquaient pas, pas plus que leurs destinations : l’une pour laver la vaisselle en cuivre, toujours dans la cuisine– une autre uniquement pour les mains qui avait sa propre cuvette attachée posée en permanence à coté de la table à manger avec quelques C'était la belle vie ...paillettes de savon et son petit peu d’eau…

    Mais je sais aussi que pour les membres de ma famille, avoir la possibilité d’aller au hammam uniquement quand elles en ont envie, et pas par obligation hygiénique, une fois par semaine, est perçu comme une libération et détente.

    Quelques années plus tard un cabinet de toilette se rajouta à la maison, juste un lavabo et un wc puisque l’eau enfin arriva mais n’arrêtant pas pour autant la vigilance de ma grand mère à son utilisation.

    Elle est comme ça, ma mamie, elle veille à tout, peut-être un peu trop, parfois. Ce qui m'encourage, en allant lui rendre visite, il y avait toujours un petit cadeau qui m'attendait. Sans parler de ce qui est bon à manger...Attend je t'ai préparé la tarte que tu aime.. Quoi qu'il en soit, je n'allais pas faire la fine bouche et retoquer sa succulente tarte aux pommes  miel et amandes, que d'ailleurs j’engloutis en moins de temps qu'il ne faut pour redemander si je pourrais en avoir une autre part.

    Ah Oui, C'était la belle époque, la belle vie que je revois comme une image sur une autre planète totalement différente. .. Intensément heureux car j'étais relié par mes doux souvenirs et à cette belle époque de ma vie, où ma mamie me disait, amuse-toi profite de ton plus bel âge, tu seras vite grand et tu n'auras plus de temps pour t'amuser....

    C'était la belle vie ...C'était la belle vie ...

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Blogmarks

    3 commentaires