• La Crevette-mante Paon

    La Crevette-mante Paon

              La Squille multicolore est l'une des espèces les plus grandes de l'ordre des Stomatopoda (ou « crevettes-mantes »). Sa morphologie ressemble à celle de la crevette et ses pinces repliées font penser à une mante religieuse. Elle mesure entre 3 et 18 cm. Sa coloration de base est un vert métallisé (notamment pour les parties dorsales) mais peut être rouge, la femelle étant plus claire que le mâle (les juvéniles sont plutôt jaunes). Des taches léopard sont présentes sur l'avant de sa carapace. Ses pattes sont orange, et le visage bleu électrique. De nombreux éléments du corps sont très vivement colorés, et des poils rouges bordent la plupart des appendices. Elle possède de grandes antennules triramées (terminées par trois « fouets »), et sous la tête un couple d'écailles antennaires larges et plates, vivement colorées et bordées de phanères rouge vif. Les pattes ravisseuses, longues et puissantes, font penser à celles des mantes religieuses mais sont pourvues en leur bout d'extrémités rondes et dures permettant de frapper : elles servent autant à la chasse qu'au combat, et sont capables de mouvements d'une rapidité et d'une précision extrêmes. Suivent ensuite trois paires de pattes pseudo-ravisseuses (maxillipèdes) très polyvalentes, sous le thorax trois paires de pattes locomotrices péréiopodes, et enfin sous l'abdomen cinq paires de pattes locomotrices et nageuses (pléopodes), portant les branchies.

    La Crevette-mante Paon    La Crevette-mante Paon    La Crevette-mante Paon

    Les squilles possèdent également la vision en couleur la plus développée du règne animal. Ses yeux proéminents, globuleux, pédonculés et orientables indépendamment font partie des plus perfectionnés du monde marin et lui permettent d'évaluer avec précision la distance qui la sépare de sa proie. Constitués de plusieurs milliers de facettes réparties sur trois bandes contenant chacune une pseudo-pupille indépendante, ils sont capables de voir la lumière polarisée circulairement et linéairement. Cette particularité a conduit à des études visant à déterminer les mécanismes mis en œuvre dans le but de les reproduire pour une utilisation dans des systèmes optiques de stockage d'informations. La bande centrale est la seule à percevoir les couleurs, mais grâce à 12 pigments sensibles elle perçoit aussi les rayonnements infrarouges (IR) et ultra violets. Leur exceptionnelle perception des couleurs rentre probablement en jeu dans leurs parades nuptiales, ce qui justifierait les superbes palettes affichées sur leurs carapaces.

    La Crevette-mante Paon    La Crevette-mante Paon    La Crevette-mante Paon

    Avec son air ahuri, difficile à croire que ce crustacé est dangereux. Et pourtant, gardés dans un aquarium, les crustacés font des carnages en démembrant et en dévorant crabes, crevettes, poulpes, escargots et coquillages (dont ils brisent les coquilles). Ils seraient même capables de casser les vitres des aquariums trop fragiles.

    La Crevette-mante Paon La Crevette-mante Paon

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Blogmarks

    32 commentaires