• Le koala

    Le koala est un petit mammifère à fourrure grise argentée. Il mesure entre 61 et 85 cm et pèse entre 4 et 14 kg. Cet animal de petite taille ressemble beaucoup à un ours en peluche. Son aspect adorable peut donner envie de le câliner. Attention, il possède des dents et des griffes pointues.

    Aves ses mains et ses pieds aux doigts opposables armés de fortes griffes, le koala est un bon grimpeur qui passe la plus grande partie de sa vie dans les arbres. Il est beaucoup moins à l’aise sur le sol où il s’aventure rarement. Le koala vit presque exclusivement dans les eucalyptus dont le feuillage constitue sa seule nourriture. Animal nocturne, c’est-à-dire actif pendant la nuit, il passe sa journée à dormir, pelotonné à la fourche d’une branche. Il se réveille au crépuscule et grimpe alors jusqu’aux plus hautes frondaisons de l’arbre, pour en manger les feuilles et les jeunes pousses, là où elles sont plus tendres.
    Le saviez-vous ?  Le koala ne boit jamais, tout l’apport de liquide dont il a besoin lui étant fourni par les feuilles d’eucalyptus. Dans la langue des aborigènes australiens, son nom signifie d’ailleurs « sans eau ».
    Le koala   Le koala   Le koala   

     Le koala dégage une forte odeur d’eucalyptus qui, pense-t-on, repousse les insectes.
    Très bon nageur, le koala peut à l’occasion traverser une grande étendue d’eau pour échapper à une inondation.

    A sa naissance, le koala n’est guère plus gros qu’un haricot. Ses membres postérieurs sont à peine ébauchés, mais ses membres antérieurs sont suffisamment développés pour lui permettre de ramper jusqu’à la poche marsupiale de sa mère.
    A l’intérieur de ses joues, le koala dispose de poches extensibles, ou abajoues, dans lesquelles il peut accumuler de la nourriture. Son système digestif est parfaitement adapté à son régime très spécialisé : il ne s’intéresse qu’à une douzaine d’espèces d’eucalyptus, alors qu’on en trouve plus de cent en Australie. Et encore : il ne mange que certains types de feuilles à un stade bien précis de leur croissance.

    La saison des accouplements se situe entre décembre et mars. Après une gestation de 35 jours, la femelle donne naissance à un seul petit. Celui-ci est aveugle, dépourvu de poils et mesure à peine 2 cm de long. D’instinct, il rampe jusqu’à la poche marsupiale de sa mère où il demeure six mois et achève son développement. A l’intérieur de cette poche qui s’ouvre vers l’arrière, le petit koala s’accroche à une mamelle et passe son temps à téter et à dormir. Durant le dernier mois de ce séjour, au moment de son sevrage, sa mère le nourrit de feuilles d’eucalyptus qu’elle a partiellement digérées.
    A six mois, le jeune koala quitte la poche marsupiale. Mais il demeure avec sa mère qui le porte sur son dos et s’occupe de lui jusqu’à la prochaine saison des accouplements. Il est alors chassé par un mâle et vit en solitaire jusqu’à sa maturité sexuelle (3-4 ans pour les mâles et 2-3 ans pour les femelles).

    Le koala Le koala

    Petite vidéo émouvante ou Joey, le bébé Koala,

    va émerger pour la première fois de la poche de sa mère.

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Blogmarks

    19 commentaires