• «L'image de soi» & la Réputation

    Préjugés, mauvaise réputation.., comment reconstruire son image ?

              Un mot de travers, un échange brutal, une attitude négative..., la valorisation ou la dépréciation d'une personne se joue généralement en quelques instants.
    La mauvaise réputation peut être la conséquence d'un trait de caractère considéré comme un atout. Les reproches ne sont pas toujours nuisibles, ils peuvent être le point de départ d'une introspection.

             Arrogant, arriviste, mouchard, faible, coureur de jupons, menteur... Nombreux sont ceux qui n’y vont pas avec le dos de la cuillère pour clouer au pilori un collègue pour lequel ils n’ont aucune estime. Ces jugements ne sont pas toujours justifiés, mais dès qu’une personne se trouve étiquetée, il lui sera difficile de se défaire de l’image qu’on lui colle quand bien même elle s’est attelée à fonctionner selon des règles plus conventionnelles.

               Souvent, la valorisation ou la dépréciation d’une personne se joue en quelques instants et sur des détails. Un mot de travers, un échange où vous vous êtes mal fait comprendre, une attitude négative..., une rumeur malveillante court sur vous et vous voilà fiché pour toujours, fautif aux yeux de la société.
    «Même si la situation en elle-même sort vite des esprits, l’étiquette négative peut coller longtemps à la personne», Si vous vous êtes planté ou si vous avez «pété les plombs» un jour, il ne sert à rien de traîner de tels échecs comme des boulets. Il faut essayer d’identifier les causes et en tirer une leçon, de sortir mûri de l’affaire. Ce qui passe souvent par un travail sur soi, une introspection. C’est le cas de ce cadre qui avait postulé pour un poste dans un groupe industriel. «J’avais été licencié pour faute grave. Quand on a abordé cette question lors de l’entretien d’embauche, j’ai reconnu ma part d’erreur. Bien évidemment, on m’a écarté des postes importants au départ, mais j’ai fini par gagner la confiance de mes nouveaux employeurs en me montrant irréprochable», raconte-t-il. Mais ce n’est pas le cas pour tout le monde. Il arrive parfois que le passé soit dur à assumer.
    Dans le cas d’une rumeur malveillante, il faut éclaircir les choses avec les parties prenantes, savoir clairement ce que l’on vous reproche. Le mieux est de l’entendre de la bouche d’une personne de confiance, un collègue ou un ami qui vous connaît mieux. «Justifiez si nécessaire votre comportement et sachez vous excuser si vous êtes fautif», Cependant, il faut s’assurer que l’interlocuteur changera bien, lui aussi, d’attitude. Si cela ne fonctionne pas, limitez au maximum vos relations. Il est vrai, la mauvaise réputation peut aussi être la conséquence d’un trait de caractère par ailleurs considéré comme un atout. Il n’en demeure pas moins que les reproches peuvent ainsi être le point de départ d’une réflexion sur le mode de fonctionnement.

               «On peut ne pas être trop sympa ou trop dur. Le plus important est d’adopter un comportement adéquat en fonction des situations» Une image réelle est celle qui est en cohérence avec les actes. c’est un processus qui demande du temps car on ne change pas du jour au lendemain. «Il faut éviter de trop en faire pour montrer qu’on a changé car le naturel peut vite vous rattraper. Dès lors, la crédibilité peut être perdue pour toujours»,

      Attention ! il ne faut pas non plus prendre en considération tous les reproches ; certains ne sont que le fait de la jalousie. On peut être taxé de nullard ou d’incompétent par un collègue qui brigue votre poste, de coureur de jupons si on voit qu’on a des affinités avec des collègues femmes au bureau...Quand c’est le cas, la posture à prendre par rapport à ces «ragots» c’est tout simplement de les ignorer.
    Et, si vraiment mettre fin à la mauvaise réputation demande trop d’efforts, c’est que peut-être il est temps de changer d’entreprise.

              Etes-vous à l'aise avec votre image ? Reflète-t-elle ce que vous êtes réellement ? Et les autres, comment vous perçoivent-ils ? S'interroger sur son image n'est pas un vain exercice ni du narcissisme. Parce que votre image en dit long sur vous, vous devez la construire en fonction de vos valeurs et de vos désirs. «L'image de soi», les clés de votre apparence et vous aide à construire une image porteuse de sens, en accord avec le système culturel et social qui vous entoure et surtout avec la manière dont vous désirez être perçu.   Votre personnalité, dépend de votre image, votre seule alliée en toutes circonstances à vous de faire le choix.

    «L'image de soi» & la Réputation

     Une Vidéo amusante est venue confirmer l’énoncé du thème. Ancien défenseur de Liverpool, coéquipier de Luis Suarez pendant deux ans et demi, le défenseur anglais Jamie Carragher a rendu visite à des jeunes footballeurs. Au terme d’une séance de dédicace improvisée, l’un des bambins agglutinés autour de celui qui joue désormais le rôle de consultant sur Sky Sports a posé une question qui en dit long sur la réputation de l’international uruguayen, transféré cet été du côté du FC Barcelone pour près de 81 millions d’euros : « Jamie, Jamies, as-tu déjà été mordu par Luis Suarez ? »À se demander si le geste technique dont on se souviendra le plus à la fin de la carrière de Suarez ne sera pas cette fameuse morsure dont le défenseur de Chelsea Branislav Ivanovic et celui de l’équipe d’Italie Giorgio Chiellini ont déjà été victimes. Regarder la Vidéo

    On dit que "La bonne réputation est préférable à de grandes richesses". Et Celui qui laisse derrière lui une bonne réputation ne meurt pas pauvre.

    Chacun taille pour soi le vêtement de sa réputation.

    «L'image de soi» & la Réputation  «L'image de soi» & la Réputation

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Blogmarks

    10 commentaires