• Les Larmes

    Les Larmes

    Les Larmes

    Pourquoi les femmes pleurent-elles plus que les hommes ?

    Les femmes pleurent davantage que les hommes. Plus souvent et plus facilement. Les larmes servent de lubrifiant pour les paupières et d'humidificateur pour la cornée. Elles contiennent des protéines, autrement dit des neurotransmetteurs, et des hormones (notamment l'ACTM) qui proviennent du cerveau et qui sont liées à l'état d'anxiété.

    Selon la statistique, les femmes pleurent en moyenne quatre fois plus que les hommes. Prudence : ce n'est qu'une statistique. On connait des "hommasses" arides comme le roc, et des "mâles" qui chougnent.

    Pourquoi ces débordements lacrymaux ? Parce que les femmes possèdent une hormone particulière, la prolactine, en plus grande quantité que les hommes. Jusqu'à 12 ans, les petites filles ne pleurent pas davantage que les petits garçons. Leurs taux de prolactine sont identiques. Puis au-delà, les filles en sécrètent jusqu'à 60 % de plus que les garçons. Forcément, il y a un trop plein. Donc Il faut é-li-mi-ner...!

    Voilà pourquoi les femmes pleurent plus que les hommes..

    Attention : nous ne devons ni mépriser, ni réprimer ces sanglots. Les larmes provoquées par une grande émotion débarrassent l'organisme de substances chimiques responsables du stress. Le "QUID" lui-même estime que pleurer diminue le stress et la colère de 40 %.

     Une larme c'est 1% d'eau et 99% de sentiments.

    Les larmes envoient toujours les messages que le cœur ne peut envoyer en paroles.

    L'âme n'aurait pas d'arc-en-ciel si les yeux n'avaient pas de larmes.

     Le rire fait exploser l'émotion...Les larmes la font couler doucement...

     Dans toutes les larmes s'attarde un espoir.

    Les larmes, la seule musique à laquelle le cœur est sensible.

    Les enfants commandent par les larmes, car toute la joie du monde

    ne vaut pas les larmes d'un enfant  

     Dans les larmes d'un homme, il y a tant de sensibilité, tant d'amour et de sincérité, qu'il s'efforce parfois de cacher...   J'en suis souvent passé par là et pourtant toujours de bonne humeur ! Mais aucun mot ne peut exprimer ce que je ressens lorsque je verse une larme...

    Les LarmesLes Larmes

    Les Larmes

    Les Larmes

    Les Larmes

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Blogmarks

    21 commentaires