• Le Clown

    Le Clown

    Le Clown

              Le Clown Pour des milliers de gens Un clown est un homme heureux Sous son Le Clownmaquillage aux souriantes couleurs. Le clown, ce personnage naïf, sensible, émotif est une partie de nous qui ne demande qu’à s’exprimer. Un climat de confiance et de jeu facilite son apparition. Alors, on peut le voir donner libre cours à ses envies de fantaisie et d’audace. Par nature, il s’émerveille de tout ce qu’il voit et entend. Lorsque les problèmes surgissent, son imaginaire le tire d’embarras ….momentanément  ! Car son autre nature est celle d’un «looser» : Le perdant, c’est cette fragilité qui lui donne toute sa force et qui touche le spectateur.

              Une piste poussiéreuse, l’odeur de la sciure et de la toile du chapiteau qui claquait au Le Clownvent ou résonnait des gouttes de pluie. Les longues heures de répétition pour mettre au point ses numéros. Les entraînements allaient de la musique – Le Clown jouait de plusieurs instruments, y compris le piano – à la gymnastique de haut niveau – il est à la fois trapéziste, funambule, jongleur, cycliste, acrobate et antipodiste – en passant par le monde du dressage, puisqu’il fait même un numéro seul avec un éléphant ou un ours. Le Clown « un type fantastique avec le cœur sur la main, une érudition d’universitaire et un sens de l’à-propos confinant au génie. »


    Le ClownSelon certains auteurs la naissance du clown est liée à l’accident : un acrobate qui se casse la gueule pour de vrai et le public rit. L’imprésario reprend la situation et crée un numéro de la voltige ratée. Ou le palefrenier qui rentre pour attraper un cheval emballé et se produit sans le vouloir dans des voltiges formidables. Ou bien les ouvriers, qui dans le ménage de la piste entre un numéro et l’autre, créent une multitude d’accidents drôles.

     

    Le Clown

    Le Clown

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Blogmarks

    15 commentaires