• Solutionner tous les problèmes

     Solutionner tous les problèmes

     

    Solutionner tous les problèmes

              Un jour, un scientifique qui était préoccupé par les problèmes du monde, décida de trouver une façon de les minimiser. Il passait habituellement ses journées dans son laboratoire afin d’inventer quelque chose qui résoudrait les problèmes du monde et en même temps répondrait à ses questions.

              Un jour son fils de 7 ans envahit son Sanctuaire (laboratoire), bien décidé d’aider son père dans son travail. L’invasion du laboratoire par son fils rendit le scientifique nerveux, il était perturbé dans son travail. Il essaya sans succès d’envoyer son fils jouer ailleurs, aussi il chercha quelque chose qui pourrait maintenir son fils occupé et détournerait son attention afin qu’il ne vienne plus le déranger dans son travail. Soudain il trouva la carte du monde qu’il recherchait. Il la coupa en nombreux morceaux avec des ciseaux et la donna à son fils avec du ruban adhésif en lui disant, fils est-ce que tu aimes les puzzles? Si oui, je te donnerai le monde à réparer. C’est la carte du monde toute cassée, peux-tu essayer de la réparer?

    Il pensait que l’enfant mettrait plusieurs jours pour refaire toute la carte. Après quelques heures il entendit la voix de son fils qui l’appelait calmement : « Papa, Papa, je suis prêt, j’ai fini. »
    Le père au début ne prêta pas attention aux paroles de son fils. Cela lui semblait impossible que son fils à l’âge de 7 ans puisse repositionner toutes les pièces de la carte qu’il n’avait jamais vu avant. Dubitatif, le scientifique détourna les yeux de son carnet de notes, mais à sa grande surprise la carte était complète, toutes les pièces étaient présentes et chacune à la place correcte. Comment était-ce possible? Comment l’enfant avait-il pu faire cela tout seul?
    « Tu ne savais pas comment le monde était, mon fils, comment as-tu pu le refaire? »
    « Papa, Je ne sais pas comment le monde était, mais quand tu as pris la feuille du magazine pour la couper, j’ai vu le visage d’un homme sur l’autre face. Quand tu m’as donné le monde à réparer j’ai essayé mais je ne le pouvais pas, à ce moment là je me suis rappelé de l’homme de l’autre côté du papier alors j’ai retourné les morceaux de l’autre côté et j’ai commencé à réparer l’homme, lui, je savais comment il était, quand j’ai complètement réparé l’homme j’ai retourné le papier de l’autre côté et j’ai vu que le monde était réparé. »

    « Tu as raison mon fils, tu m’as permis de comprendre que pour réparer le monde il faut que l’homme sache vraiment qui il est, qu’il fasse ce qu’il faut pour le devenir et le monde sera réparé. »

     
               L’homme dans son ignorance trouve sa satisfaction en se séparant du reste, pour rechercher son propre bonheur, en oubliant qu’il ne peut pas être heureux à moins que tout le monde soit heureux. Il se pollue lui-même à travers la culture de l’orgueil. Il utilise le temps pour s’avilir au niveau bestial. La soif de l’avidité sensuelle peut être prévenue en restant en bonne compagnie et en mettant en pratique les axiomes de la bonne conduite dont on peut s’imprégner. 

    Solutionner tous les problèmes

     

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Blogmarks

    7 commentaires