• La Chèvre !

    La Chèvre !

    La Chèvre !

    La Chèvre !La Chèvre !  était une fois un village, en Afrique où  les habitants avaient faim et soif. La terre était sèche, rien ne poussait. Les villageois se réunirent.
    Il fut décidé que l'un d'entre eux serait tiré au sort pour partir à la recherche de nourriture. On lui donna la dernière chèvre pour l'accompagner et qu'il boive son lait sur le chemin.
               Il a marché très longtemps, puis en escaladant une montagne, arrivé au sommet, il voit une vallée verdoyante. Il descend et s'aperçoit qu'elle est remplie d'arbres fruitiers. Il voit des canards sauvages, des poules d'eau, une rivière. C'est un endroit parfait pour s'installer. Il saute de joie !
    En retombant sur ses pieds, il trébuche et se casse la cheville. Il ne peut plus marcher. Comment prévenir le reste du village....
     LA CHÈVRE !
    Il prend un bout de papier et un crayon qu'il avait au fond de sa poche.
    Il écrit dessus puis il le plie et le range dans le collier de la chèvre.
    Il parle à la chèvre et elle comprend qu'elle doit retourner au village.
    Quelques jours passent avant qu'elle arrive. Les villageois sont hébétés, hagards, ils ont faim et soif. Quand il voit la chèvre arriver, la salive leur monte à la bouche. Ils pensent que l'homme est mort et qu'elle est revenue seule.
    Ils se précipitent, et égorge la chèvre. Puis, en lui retirant sa peau, un papier tomba. Ils lisent ce qui est écrit et se mettent à pleurer, mais c'est trop tard le guide est mort.
    Sur le papier était écrit :
    J'ai trouvé à boire et à manger, c'est le paradis.
    Suivez la chèvre elle vous conduira à ce lieu enchanteur!

    La Chèvre !

    La patience est la clé du paradis; Un moment de patience peut préserver de grands malheurs, un moment d'impatience peut détruire toute une vie.  "Patience, ne désespères pas tu y arriveras ; tu seras enfin récompensé de tout tes efforts fournis par ton savoir accompli" .

        Combien de fois pouvons-nous entendre cette phrase?  Dès notre plus jeune âge, elle arrive à nos oreilles elle nous poursuit, même dans la souffrance et la maladie, elle est là et nous fait attendre...


    La Chèvre !La Chèvre !


     

    La Chèvre !

     

    La Chèvre !

     

    La Chèvre !


    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Blogmarks

    3 commentaires