• L'amour récompensé

    L'amour récompensé

    L'amour récompensétravers ce récit, c’est une invitation au flash-back de l’histoire lue est racontée. La scène se déroule au moyen âge où une jeune africaine amoureuse d’un mystérieux  jeune homme …Passage intermédiaire  entre les tabous qui remontent à un passé parfois lointain et l'imaginaire de l’obscurantisme.

     L'amour récompensé

    Il y avait dans un pays africain, un jeune homme dont les parents, à sa naissance, avaient consulté une voyante (sorcière).  Et celle-ci  leur avait dit: -"Cet enfant ne doit pas se marier."

    Les années passent et Il grandissait, quand un jour au marché passant près de l'étalage d'une jeune fille, il s'entendit interpeller ainsi: -"Jeune homme, je veux devenir ta femme." Il connaissait l'ordre de la voyante et se contenta de répondre: - "Je ne puis me marier." La jeune fille écouta, mais, résolue à devenir sa femme, elle passa outre.

    Apprenant un jour que le jeune homme demeurait non loin du marché, la jeune fille alla le trouver, lui parla et fit tant et si bien qu'il accepta de la prendre pour épouse.

    L'amour récompensé

    La voyante l'avait défendu. Aussi, dès leur première rencontre, le jeune homme disparut. Apprenant ce qui s'était passé, la famille vint trouver la jeune femme, lui reprocha sa conduite et la somma de rendre leur enfant.

    La voyante, consultée, répondit: - "Votre enfant peut vous être rendu, mais, pour cela, creusez une fosse, jetez-y du bois, mettez le feu, et que l'un des parents passe à travers la flamme. Un fossoyeur, suivi de la famille, creusa la fosse, y mit le bois, l'alluma et l'arrosa d'huile. Mais ni le père ni la mère ni les autres parents n'eurent le courage de passer à travers la flamme.L'amour récompensé

     Par affection pour celui qu'elle avait pris comme mari et se reconnaissant coupable de sa disparition, la jeune fille se plaça devant le feu et se mit à chanter. Elle s'avança dans les flammes, mais elle tomba et tout le monde de dire: - "C'est fini, elle brûle."

    On jeta du bois, de l'huile, le bois s'enflamma et l’amas de bois s’agrandie; on jeta encore du bois, on versa encore de l'huile et ainsi jusqu'au matin.

    A la pointe du jour, que vit-on arriver ? Le jeune homme et la jeune fille. lis venaient se donnant la main, et le jeune homme chantait:

    mon père qui a travaillé Qui a peiné pour m’élever A refusé de me rejoindre
    ma mère qui m’a porté, qui a veillé, Passé, ses nuits près de moi, a refusé aussi,
    Cette jeune femme m'a délivré et m'a rendu libre comme les autres hommes. Je lui dois ma vie, mon amour et mon aventure énigmatique, un baiser est toujours le prix de la tendresse et c’est à l’amour seul qu’en appartient le don

    L'amour est plus fort que la mort.

    L'amour récompensé

    L'amour récompensé

    L'amour récompensé

    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Blogmarks

    3 commentaires